« Motherhood » de Sheila Heti.

Dans ce livre, Sheila Heti nous parle de son désir/non-désir d’enfants en liant sur papier toutes ses réflexions, son quotidien, son couple, sa famille.

J’ai mis plusieurs jours avant d’écrire ma chronique car je suis partagée vis-à-vis de ce livre.

Je trouve le fond du livre très intéressant et important. Le non-désir d’enfant n’est pas un thème souvent abordé et trop peu souvent ouvertement assumé. Je me suis retrouvée dans certains de ses questionnements et j’ai beaucoup apprécié l’honnêteté dont l’auteure fait part. La maternité n’est pas toujours évidente pour les femmes, que ce soit un souci mécanique ou psychologique. Le fait d’exprimer, de témoigner de ce que ressentent les femmes « trentenaires-sans-enfant » vis-à-vis des autres mais aussi d’elle-même permet de mettre en lumière ce sujet encore trop tabou aujourd’hui.

Mais malgré cela, la forme de ce livre m’a parfois enragé. Trop souvent au fil de pages, vous entrez dans une longue complainte narcissique d’une femme de classe moyenne qui, à mes yeux, cherche à se trouver une raison pour être malheureuse. Lorsqu’elle part dans des virées idéologiques, dans ses raisonnements basés sur un jeu de hasard (trois pièces) ou sur les dires d’une voyante ou encore sur la connexion des âmes des femmes de sa famille, j’avoue avoir complètement décroché. J’ai eu trop souvent envie de la secouer, trop souvent eu envie d’arrêter ma lecture.

Je suis contente de l’avoir lu, mais je ne pense pas lire un autre livre de cet auteur.

As much as I can’t see having a child, it’s strange to imagine I actually won’t. Yet the not-having seems just as amazing, unlikely and special as the having. Both feel like a kind of miracle. Both seem like great feat. To go along with what nature demands and to resist it -both are really beautiful- impressive and difficult in their own ways. To battle nature and to submit to nature, both feel very worthy. They both seem entirely valuable.

« Motherhood » de Sheila Heti, aux éditions Vintage, Penguin Random House. 284 pages. ISBN: 9780099592846.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s